Les TPE-PME et le cloud computing

cloud computing

Le cloud computing est une solution de stockage de plus en plus prisée par les entreprises. Adoptée par de grandes multinationales, ce type de solution offre tout autant d’avantages aux petites et moyennes structures. Sécurité, coût, adaptabilité : zoom sur les atouts du cloud computing pour les TPE et les PME.

 

Article rédigé par Cloudwatt

Cloudwatt est fournisseur de solutions de serveur virtuel à la demande. La société s'est créée en septembre 2012 par trois actionnaires : Orange, Thales et la Caisse de Dépôt et Consignations. Cette start-up a pour vocation de fournir des infrastructures informatiques au service des entreprises privées et publiques.

Limites des supports physiques

Les supports physiques de stockage (serveurs, ordinateurs…) permettent de bénéficier d’outils en propre et de fonctionner en circuit fermé. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ils peuvent s’avérer dangereux pour les données. Vol, oubli de sauvegarde, virus ou problème matériel sont autant de risques pour les documents que vous gérez dans le cadre de votre activité professionnelle.

Les petites structures sont d’autant moins protégées vis-à-vis de ces problèmes que leurs services informatiques – quand elles en ont un – n’ont pas toujours les moyens de sécuriser leur environnement de manière suffisante.

Il existe pourtant des solutions qui permettent de limiter ces risques, en stockant toutes vos données à distance : c’est ce que l’on appelle le cloud computing.   

En quoi consiste exactement le cloud

Vos logiciels, documents numériques (ou documents papier numérisés) sont hébergés sur un serveur distant ou datacenter. Vous accédez ainsi à vos données via internet, par l’intermédiaire de votre navigateur web (Internet Explorer, Firefox, Chrome…).

Les mille et une possibilités du cloud pour les entreprises

Le principe du cloud n’est pas uniquement d’archiver des documents en ligne. Ce type de solution vous permet également d’accéder à des logiciels en mode SaaS. Tout comme pour le stockage de données, les logiciels sont hébergés sur des serveurs distants, vous y accédez en vous connectant à Internet. Il existe ainsi des applications ou espaces collaboratifs en mode SaaS qui ouvrent d’innombrables possibilités à chaque entreprise.

De nombreuses structures ont ainsi développé des plateformes spécifiques pour leurs différents pôles en interne comme en externe.

Il existe en effet des solutions pour :

Les RH et la comptabilité/gestion afin de faciliter les échanges entre salariés et responsables (gestion des notes de frais, des congés, des fiches de paie…)
Les travailleurs mobiles (dirigeants, commerciaux, personnes en télétravail…) afin de faciliter la transmission et l’agrégation de données en temps réel
Ou encore les services de marketing et communication pour échanger sur des produits ou services auprès de leurs clients.

Des services clé-en-main pour les TPE

Sachez qu’il existe également des plateformes collaboratives simples et efficaces, directement accessibles via un abonnement cloud, idéales pour les petites structures.

Certains fournisseurs vous donnent en effet accès à votre propre plateforme collaborative sur laquelle vous pouvez :

Archiver les documents de la société
Modifier et partager des documents de travail en temps réel
Personnaliser les accès selon les profils (auteur, contributeur, validateur…)
Accéder à vos documents partout et tout le temps, depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone, via Internet.

Le cloud est-il coûteux ?

Au contraire, le coût est l’un des principaux atouts du cloud computing, en particulier pour les TPE et PME ! Tout simplement parce que le service s’adapte aux besoins de votre entreprise : votre activité ralentit ? Réduisez la capacité de stockage nécessaire et les frais qui en découlent. Certaines applications ne vous sont plus utiles ? Le cloud reste totalement flexible.

Et de manière générale, le cloud vous offre tous les avantages dont peut rêver une petite entreprise :

Pas d’importants frais d’investissement : le paiement se fait généralement à l’utilisation, les coûts de démarrage sont ainsi limités
Des coûts d’exploitation prévisibles, puisque la facturation se fait par abonnement
La maintenance et les mises à jour sont prises en charge par les fournisseurs de cloud, permettant de réaliser des économies de temps et d’argent non négligeables !

Qu’en est-il de la sécurité des données ?

Pour certaines entreprises, la question de la sécurité est l’un des principaux freins à la mise en œuvre d’une solution de cloud. Pourtant, les fournisseurs accordent une attention toute particulière à cette problématique.

Protection physique des datacenter, cryptage des données, surveillance logicielle et humaine, revue des procédures en fonction de l’évolution des menaces… vous serez surpris de la qualité de service que vous pouvez obtenir pour le prix d’un abonnement chez un fournisseur de cloud computing.

Attention cependant à privilégier un fournisseur français ou européen, qui contrairement aux sociétés américaines ne sera pas soumis au Patriot Act (une loi autorisant les autorités américaines à accéder aux données informatiques sans en informer les utilisateurs).  


Vous pouvez poser vos questions et réagir à cet article !

Avant d'ajouter votre commentaire (un peu plus bas), n'oubliez pas de renseigner le champ "Site internet", vous pourrez ainsi créer un lien vers votre site ou blog.

Connectez-vous ou créez un compte pour afficher votre photo et votre lien automatiquement à coté de votre commentaire. Vous n'aurez également plus à remplir l'anti-spam.

D'autres articles à lire :

Installer un chat sur son site e-commerce et multiplier les ventes !

Comment référencer votre site dans Google ? (Mis à jour)

3 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Commentaires (1)

Boudi Ludovic
  • 1. Boudi Ludovic (site web) | 20/08/2014

Très bon article, fait rare, bien qu'écrit par un provider de service se dernier ne se fait pas de pub.

De fait le Cloud Computing est l'avenir de l'informatique et donc des entreprise ceci étant le IaaS (Infrastructure as a Service) n'est pas une structure adapté aux petites sociétés.

Le défaut des offres de Cloud Computing en France est que bien souvent il s'agit au choix de machines virtuelles louées ou d'hébergement Web standard fournissant des COTS souvent OpenSource et donc gratuit.

Pour résumé, même s'il est tentant d'acheter Français, aujourd'hui il n'existe pas vraiment d'offre à la hauteur de celles de Google ou Microsoft en France.

Car l'intérêt du Cloud n'est pas de faire du stockage en ligne ou de l'exploitation d'applications Web hébergées, mais de permettre une gestion de licence en mode non perpétuelle pour payer ce que l'on consomme réellement.

Ajouter un commentaire