Avez-vous déjà songé à embaucher un apprenti ?

Ne passez pas à côté d’excellents collaborateurs !

Avez-vous déjà songé à embaucher un apprenti ?

L’apprentissage est un mode de formation bien connu, mais auquel les chefs d’entreprises ne pensent malheureusement pas toujours, que ce soit par manque d’information ou par idée reçue. Embaucher un apprenti peut pourtant être très bénéfique, et ce dans la plupart des secteurs. Aujourd’hui, nous vous en apprenons un peu plus sur l’apprentissage, et vous donnons quelques informations et conseils pour recruter un apprenti.

 

Valentin

Valentin MOINOT

Article rédigé par Access Com'

Agence Access Com'

« Les services Access Com' reposent avant tout sur le savoir-faire et l'expérience de son équipe.

Pour aider au mieux les entrepreneurs tels que vous, nous avons décidé de ne pas garder jalousement ce savoir-faire, mais plutôt de le partager ! Bonne lecture ... »

Pourquoi recruter un apprenti ? 

Le choix d’embaucher un apprenti doit être réfléchi par toute entreprise, selon ses attentes et ses besoins.

Il est néanmoins intéressant de se demander si le recrutement d’un apprenti ne serait pas une bonne opportunité pour votre entreprise. En effet, de multiples raisons peuvent pousser au choix de l’apprentissage.

Si vous cherchez de nouveaux collaborateurs, c’est une méthode de pré-recrutement efficace, qui empêche les mauvaises surprises. L’apprenti vous sera d’ailleurs d’une aide précieuse car, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une ombre qui ne fait que passer, puisqu’il est présent en moyenne à 70% du temps de travail.

C’est également une excellente manière de former vous-même vos collaborateurs ! En tant qu’artisan, vous avez peut-être du mal à trouver des collaborateurs qualifiés ? Embaucher un apprenti vous permettra de former directement un jeune à vos techniques et à vos méthodes de travail., et ainsi de former le collaborateur idéal !

Vous n’avez pas le temps de relancer vos prospects ? Un apprenti en BAC ou BTS vente pourra vous épauler dans cette tâche. Il pourra également apporter sa vision extérieure et son oeil "neuf" ce qui vous permettra, si vous poussez votre apprenti à être force de propositions, d'innover et de trouver de nouvelles idées.

Enfin, l’apprentissage vous apportera des avantages financiers très intéressants.

Quels sont les avantages de l’apprentissage ?

En recrutant un apprenti, vous pouvez prétendre à diverses aides intéressantes pour votre entreprise :

Exonération des cotisations patronales, à l’exception des cotisations d’accident du travail et de maladie professionnelle, de retraite supplémentaire et prévoyance.
Crédit d’impôt : vous bénéficierez d’un crédit d’impôt de 1600€ par an et par apprenti. Ce crédit d’impôt est porté à 2200€ si votre entreprise embauche un apprenti reconnu travailleur handicapé.
Exonération de la taxe d’apprentissage : Les entreprises ayant une masse salariale inférieur à 6 fois le SMIC annuel et employant au moins un apprenti sont exonérées de la taxe d’apprentissage.
Indemnité compensatrice : Le conseil régional pourra versée une indemnité compensatrice. Son montant, variable selon les régions, ne peut être inférieur à 1000€ par an et par apprenti.

Qui peut recruter un apprenti ? 

L’apprentissage concerne plus de 500 métiers, et offre des formations dans presque tous les secteurs professionnels, et tous les niveaux de qualification. Il est ainsi presque certain que vous trouverez l’apprenti qu’il vous faut, que vous soyez artisan, industriel, commerçant ou encore agriculteur.

Pour en être sûr, il vous faut dresser un profil de poste pour votre apprenti, et le présenter à un Centre de Formation d’Apprentis, au Conseil Régional de votre région ou encore à une Chambre de métiers, de commerce ou d’Agriculture, de manière à vous assurer que le poste corresponde à une formation reconnu par le ministère de l’éducation nationale.

Tous les employeurs privés peuvent embaucher un apprenti, qu’ils soient personnes physiques ou morales. Le maître d’apprentissage (ou tuteur) doit cependant être titulaire d’un diplôme ou titre au moins égal à celui préparé par l’apprenti, et posséder une expérience professionnelle en relation avec le diplôme visé, de trois ans minimum.

Si le tuteur n’a pas le diplôme requis, il devra justifier d’un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi, et justifier d’une expérience professionnelle de cinq ans minimum. Sans ces conditions, la chambre peut déterminer si le tuteur dispose des qualifications requises.

Comment recruter un apprenti ?

Le contrat pédagogique peut débuter un maximum de trois mois avant le début de la formation (qui débute généralement en septembre ou en octobre), et pas plus de trois mois après celui-ci. Généralement, le recrutement d’un apprenti se fait donc entre juillet et novembre. Une fois votre profil de poste rédigé, vous pouvez déposez l’offre auprès de divers organismes (CFA, CAD, écoles et centres de formation concernés…) de manière à organiser des entretiens pour trouver l’apprenti qu’il vous faut.

Pour recruter un apprenti, il vous faut remplir une déclaration d’engagement. En signant ce formulaire, que vous trouverez dans les Chambres de métiers, de commerce ou d’Agriculture, vous vous engagerez à garantir les compétences professionnelles et pédagogiques des tuteurs de votre établissement, les bonnes conditions de travail pour votre apprenti (hygiène, sécurité, équipement,…) et l’organisation de l’apprentissage.

Vous devez également signer un contrat d’apprentissage (formulaire CERFA à retirer dans la chambre de métiers) avec votre futur apprenti. Ce formulaire mentionne notamment la durée du contrat et la rémunération du contrat. Vous remplirez le contrat d’apprentissage avec l’apprenti ou son représentant légal, et n’oublierez pas de joindre les différentes documents à annexer au contrat.

Ce sont les mêmes chambres consulaires qui vérifient que le contrat d’apprentissage est conforme au code du travail, et enregistrent ce contrat. Si vous relevez du répertoire des métiers, vous transmettrez votre dossier à la Chambre des métiers. Autrement, vous le transmettrez à la chambre de commerce et d’industrie ou à la chambre d’agriculture si vous relevez du domaine agricole.

Pour en savoir plus et pour connaître le salaire minimum des apprentis selon votre convention collective, cliquez ici : Le portail de l'alternance


Vous pouvez poser vos questions et réagir à cet article !

Avant d'ajouter votre commentaire (un peu plus bas), n'oubliez pas de renseigner le champ "Site internet", vous pourrez ainsi créer un lien vers votre site ou blog.

Connectez-vous ou créez un compte pour afficher votre photo et votre lien automatiquement à coté de votre commentaire. Vous n'aurez également plus à remplir l'anti-spam.

D'autres articles à lire :

Comment rédiger une fiche de poste ?

Comment résoudre un conflit avec un collaborateur ?

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Commentaires (4)

btpub

Bonjour,

La solution de l'apprentissage me semble aussi bénéfique pour l'entreprise que pour l'apprenti. Une fois le diplôme en poche, on ne pourra plus objecter à ce dernier qu'il n'a pas d'expérience au moment de l'embauche, ce qui est aujourd'hui le plus gros frein à l'emploi des jeunes.
De plus, la pratique est au moins aussi importante que la théorie et je ne comprends même pas qu'on continue à dispenser des formations purement théoriques dans certains domaines comme la vente ou autres.

valentin

Bonjour Bruno,

Entièrement d'accord avec vous. Il y a vraiment un fossé qui sépare un jeune diplômé sans expérience et un jeune diplômé en apprentissage.

Le problème est que les entreprises ne peuvent pas se permettre de prendre des risques notamment en ce qui concerne l'embauche et il est évident que la formation théorique ne suffit pas. C'est pourquoi nombre de jeunes diplômé sans expériences professionnelles se retrouvent à faire des stages pour prouver leur valeur.

Heureusement, de plus en plus de formations proposent l'apprentissage ou imposent de longs stages de fin d'études qui débouchent souvent sur une embauche.

A bientôt et bonne semaine.

Valentin

Nawel

Cet article est bien fait et résume très bien les principaux avantages de l'apprentissage. J'ai toutefois relevé une petite erreur : Le contrat peut débuter jusqu'à 3 mois après le début de la formation (et non pas 2), et des dérogations sont possibles pour débuter le contrat plus tard.

Valentin

Bonjour Nawel,

Merci pour votre remarque Je viens de modifier l'article après vérification

J'apprécie beaucoup votre intervention. Le blog à vocation à être collaboratif et toutes les suggestions, remarques, corrections sont les bienvenues.

Merci encore.

Ajouter un commentaire